Eingabehelfer öffnen?
 
NEU
leo-frde

BetrifftCommunication externe dans le monde des affaires14 Antworten    
Kommentar

A l'attention des pros

Des collègues, profs de BBS, prétendent que la communication (externe) dans le monde des affaires ne se fait plus que par téléphone, courriels (messages électroniques) et par télécopie, et pratiquement plus par lettres (?).

Ils prétendent également que les lettres, si lettres il y a,
ne sont plus rédigées que par des "natives" ou qu'on fait généralement appel à des bureaux de traduction.

Je ne doute point que l'on préfère commencer les transactions par des coups de fil,des courriels et des fax. Mais je pense que les documents importants sont encore rédigés sous forme de lettres, par exemple les offres. A mon (humble) avis, il est également préférable de rédiger les réclamations et leur réponse sous forme de lettres.

Je ne pense pas également que la communication externe
en langues étrangères soit réservée aux "natives"
dans le monde des affaires. Il suffit de lire les demandes
d'aide sur les forums de dict leo pour se convaincre du contraire.

J'aimerais donc avoir des feed backs de la part des hommes et des femmes de terrain susceptibles de confirmer ou infirmer les
allégations de certains profs des BBS (écoles professionnelles).

D'avance merci !

Ciao
Ymarc






Verfasserymarc (264504) 09 Jan 09, 14:34
Kommentar
Bonjour Ymarc,

Je suppose que tu ne t'intéresse qu'au monde professionnel. Dans l'entreprise où je travaille, nous communiquons essentiellement par email, téléphone et fax, mais j'écris tout de même une dizaine de lettres par semaines. D'ailleurs, nous apprenons à nos stagiaires comment rédiger une lettre parce qu'ils ne l'ont souvent pas appris à l'école.
Ma langue maternelle est l'allemand, mais je rédige également la correspondance en français et en anglais. En cas de doute, je demande un collègue ou je fais des recherches.

J'espère que j'ai pu t'aider. Akselav

#1VerfasserAkselav (468027) 09 Jan 09, 15:09
Kommentar
comme tu le fais si justement remarquer les offres, réclamations etc.. se font aussi par lettre dans la société où je travaille (grande société allemande spécialisée dans le domaine électrique. Tu as droit à une réponse)
#2VerfasserAlsako (319256) 09 Jan 09, 15:16
Kommentar
Oups, je n'avais pas vu la note "à l'attention des pros".


Nous envoyons d'abord les offres par email et s'il y a une réaction par courrier, mais c'est une lettre standard. Les réclamations et demandes aux administrations sont généralement envoyées par fax. Pour des évènements importants (mariage, naissance, décès) nous rédigeons des cartes manuscrites.
#3VerfasserAkselav (468027) 09 Jan 09, 15:23
Kommentar
Es gibt wohl nach wie vor alles, aber in der Tendenz, würde ich sagen, haben Deine Kollegen schon recht. Konkret: Mir ist eine Offerte per E-Mail lieber als eine auf Papier, einfach deshalb, weil ich sie dann leichter ablegen kann und leichter wieder finde, und weil ich deren Zahlen leichter z. B. in Vergleichstabellen einsetzen kann. Das einzige, was in Berufsumfeldern, in die ich Einblick habe, noch wirklich zumeist papieren verschickt wird, sind Urkunden, Verträge u. dgl. – und seltsamerweise auch Rechnungen. Letzteres vielleicht deshalb, weil die oft eher konservativen Buchhaltungen zumeist ohnehin noch durchwegs Papier-Belege verwenden.

Hingegen ändert die Digitalisierung kaum etwas an den erforderlichen Kompetenzen. Vielleicht wird ein «Begleitbrief» einfacher per E-Mail, aber ein angehängtes Dokument muss tendenziell sogar noch mehr Anforderungen genügen als ein papierenes im Hinblick auf seine Lesbarkeit beim Adressaten.
#4Verfassercitoyen (339345) 09 Jan 09, 15:37
Kommentar
Mir sind Offerten per E-Mail auch lieber - es ist nämlich so einfach, auf die Del-Taste zu drücken (und umweltschonender noch dazu)... ;-)
#5VerfasserYps (236505) 09 Jan 09, 15:53
Kommentar
@citoyen : bin mir nicht sicher, ob z.B. in der CH elektronische Rechnungen (in reiner Mailform, also nicht ausgedruckt) als buchhalterische Belege juristisch anerkannt sind. Glaube mich zu erinnern, dass da noch ein Problem besteht.
#6VerfasserTscholi (485286) 09 Jan 09, 17:00
Kommentar
@Tscholi: Mag sein. Aber z. B. die Swisscom schickt Dir ihre Rechnungen noch so gerne per Mail. Ob Du die dann für Deine eigene Buchhaltung noch auf Papier bringen musst? Dieser Entscheid liegt vermutlich eher an Dir.
#7Verfassercitoyen (339345) 09 Jan 09, 19:02
Kommentar
Für die Kunde der Telekom ist es auf jeden Fall besser die Rechnung per EMail zu bekommen und bei Bedarf auszudrucken.
Wenn man sie auf Papier bekommt kostet das über ein Euro pro Rechnung..
Hast du also mehrere Abonnements (wie viele Firmen) wird's richtig teuer..
#8VerfasserZumfra (528652) 09 Jan 09, 19:31
Kommentar
Merci de vos feed backs si détaillés !

Pour les offres électroniques, qu'en est-il de l'aspect juridique ?
Il y a quelques années, j'ai appris que seules les offres par lettre
ou par fax étaient "valables" en cas de contestation par la suite,
d'où la nécessité de confirmer les clauses du contrat de vente sur papier (?).

Quoi qu'il en soit, la communication en langues étrangères doit être rédigée
en f, all. ou en anglais correct pour éviter d'éventuels malentendus.
Il est donc nécessaire de continuer à enseigner la correspondance commerciale.
On remarque dans bien des sociétés que beaucoup de collaborateurs au service import-export la maîtrise assez mal.

Les collègues en question veulent "réduire" au maximum la correspondance commerciale
pour se concentrer sur la géographie, la communication interculturelle et les présentations en langues étrangères.

Cela serait sympa de continuer à mentionner les "déficits"/lacunes en langues étrangères des stagiaires ou des jeunes collaborateurs que vous constatez.

Un excellent W. E. plus clément que la première semaine de janvier !

Ciao
Ymarc






#9Verfasserymarc (264504) 09 Jan 09, 21:15
Kommentar
J'ai traivaillé dans une entreprise ou nous avons recu des offres éléctroniques (mais comme p.j.). Pour la commande il a fallu toujours imprimer la commande, ajouter la signature d'une persone responsable et après l'envoyer par courrier. Pour accelérer la livraison on a pu faxer le document mais pour la validité, je croix que l'envoi par lettre est obligatoire.

Ca fait quelques semaines que j'ai appris d'un ami que l'administration fiscale en Allemagne n'accepte pas des relevés de compte des services bancaires en ligne. Ca veut dire qu' on ne peut pas utiliser les rlevés de compte imprimé par soi-même mais il faut utiliser imprimante de relevé de la banque.

Concernant l'aspect juridique je conseillerais: Il vaut mieux ecrire une lettre. En cas d'un procès c'est peut-être mieux d'avoir une lettre comme preuve?

À mon avis aussi il y a beaucoup d'entreprises qui se servent des courriels mais les lettres ne sont pas toujours evitable. D'autre part je sais bien que l'ère du numérique est en train de progresser. p.e. le "supply chain management" (je ne connais pas le nom en francais) qui permet aux entreprises des offres standardisés sans aucun document.

Mais cela c'est malheureusement aussi pour des pros. Je n'en sais pas beaucoup et on ne peut pas savoir le développement de processus.

Néanmoins je pense que la communication externe en langues étrangères est assez important pour enseigner le correspondance commerciale.

Mon expérience ressemble celle de Citoyen.

Bonne journée.

#10Verfasserpeti4 (545727) 13 Jan 09, 15:26
Kommentar
Merci, peti4, de nous avoir fait part de ton point de vue
professionnel au sujet de la communication externe dans le monde des affaires.
Comme tu le soulignes, la communication électronique a tendance à se généraliser parce qu'elle est moins rigide.Mais dans certains cas, une lettre s'impose ou est recommandé,
surtout en cas de litige.
Quoi qu'il en soit, comme je l'ai déjà mentionné précédemment,
il est encore nécessaire de maîtriser les tournures spécifiques de la correspondance commerciale - pour les lettres, les fax et les courriels - et indispensable de connaître les clauses du contrat de vente, à savoir les droits et les obligations de chaque partie (vendeur, transporteur, acheteur).
Il serait donc risqué de faire (plus ou moins) l'impasse sur la correspondance commerciale sous prétexte qu'elle est obsolète.

Bon boulot
Ciao
Ymarc


#11Verfasserymarc (264504) 13 Jan 09, 16:54
Kommentar
Bonjour,
Je suis ravie de voir qu'il y a eu autant de réponses, car le sujet m'intéresse beaucoup. Merci à Ymarc de l'avoir lancé!
Pour l'instant, je travaille en Allemagne, mais j'ai également travaillé en France. J'ai la sensation qu'en France, on insiste beaucoup plus sur la lettre, et beaucoup d'entreprises n'accèptent que des lettres de motivation manuscrites - même parfois celles qui invitent officiellement à envoyer des CV par email! Croyez-moi, je l'ai souvent vu. C'est très courant.

Personnellement, je préfère aussi recevoir les factures et commandes par courrier.
Si dans l'entreprise où je travaille nous écrivons beaucoup de lettres, c'est plutôt un retour aux sources qu'un refus de progresser. Le feedback de nos clients montre que cela donne un côté plus humain aux transactions. D'ailleurs, les clients indiquent dès le départ s'ils préfèrent des emails, des lettres ou des fax.




#12VerfasserAkselav (468027) 16 Jan 09, 14:50
Kommentar
Bonsoir,

Merci de nous donner votre point de vue sur la question. En France, on attache(rait) donc plus d'importance à la communication assez rigide par lettre et à ses tournures "antiques".
J'avais lancé le débat parce que, dans les écoles professionnelles, il y a souvent une querelle entre les Anciens et les Modernes. Ces derniers prétendent que tout se fait par courriels avec des phrases des plus simplistes. Il serait donc inutile de consacrer tant de temps à l'apprentissage de la correspondance commerciale devenue obsolète.

Un excellent W. E. !
Ymarc
#13Verfasserymarc (264504) 16 Jan 09, 21:28
Kommentar
Complément lu sur un site suisse de Genève:

CORRESPONDANCE FRANCAISE

Madame, Monsieur,
Même s'il est vrai que l'Internet a beaucoup supplanté le courrier postal traditionnel, il n'en demeure pas moins vrai que la correspondance française a toujours sa place dans le monde des affaires.

En effet il n'est pas toujours possible de se contenter d'un "e-mail" (l'Académie française préconise "courriel"...) et certaines affaires nécessitent des textes écrits dans la langue de Voltaire où le choix des mots a toute son importance !

Ainsi, une lettre de licenciement sera rédigée avec le plus grand tact possible. On évitera, notamment, de blesser les gens par des propos cassants ou désagréables. Nous sommes donc loin des courriels, qui, pour gagner du temps et des octets, diraient sans nuance : "Cher Monsieur, Chère Madame, vous êtes viré(e)...

Il en ira de même pour les certificats de travail, qui sont autant de miroirs de l'entreprise qui les établit . Il serait utile que ces miroirs ne soient pas trop déformants...

Les plus beaux cadeaux - par exemple vos produits - resteront quelconques s'ils sont mal emballés. Et dans une entreprise, l'emballage, c'est la manière de présenter les produits : il faut que le papier soit "classe" et qu'il donne envie d'ouvrir. Autrement dit, l'orthographe et la syntaxe sont en quelque sorte l'emballage de vos produits : il faut qu'elles soient parfaites !

#14Verfasserymarc (264504) 10 Feb 09, 13:19
i Nur registrierte Benutzer können in diesem Forum posten