Publicité
LEO

Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Souhaitez-vous apporter votre soutien à LEO ?

Alors désactivez le bloqueur pour le site de LEO ou bien faites un don !

 
  •  
  • Accueil du forum

    Nouvelle entrée

    enchifrener qn. - bei jmdm. einen (Stock)Schnupfen auslösen

    Nouvelle entrée

    enchifrener qn. méd. vieux - bei jmdm. einen (Stock)Schnupfen auslösen

    Weitere Neueinträge

    être enchifrené, e

    méd. vieux -

    stark verschnupft sein


    l’enchifrènement m.

    méd. vieux -

    der (Stock)Schnupfen


    Exemples/ définitions avec sources

    enchifrener, barbe trans.

    Vieilli. Causer un rhume de cerveau qui embarrasse le nez. Cet air froid m'a tout enchifrené (Ac.).

    Emploi pronom. à sens passif. Bruit de draps. − « Hi! hi! hi! » − Respiration qui s'enchifrène (Goncourt, Journal,1859, p. 650).

    DÉR.

    Enchifrènement, subst. masc.,vieilli. Inflammation des muqueuses nasales provoquant des embarras dans le nez et la tête. Enchifrènement chronique. Synon. coryza, rhume (de cerveau).Mauvaises dispositions, enchifrènement, mal d'estomac; mais on souffre chez soi plus à l'aise (Maine de Biran, Journal,1818, p. 163).Il existe une gêne de la respiration nasale accompagnée d'enchifrènement (Aviragnet, Weill-Hallé, Marie dsNouv. Traité Méd.,fasc. 2, 1928, p. 726). [ɑ ̃ ʃifʀ εnmɑ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. 1reattest. 1680 (Rich.); de enchifrener, suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér. : 2.

    https://www.cnrtl.fr/definition/enchifrener 


    enchifrener 

    Affecter d’une irritation de la muqueuse nasale, en parlant d’un rhume de cerveau.

    • Cet air froid m’a tout enchifrené.
    • La vieille couverture ne pouvait plus me garantir du courant d’air et je me réveillais le matin parce que l’acerbe vent de frimas qui entrait chez moi m’avait enchifrené. — (Knut Hamsun, La Faim, traduction de Georges Sautreau, 1961, p. 152)
    • Se retournant
    • Incontinent
    • Elle moucha le nez
    • D’un enfant d’chœur
    • Qui, par bonheur
    • Était enchifrené — (Georges Brassens, Tonton Nestor, in Le Mécréant, 1960)

    https://fr.wiktionary.org/wiki/enchifrener 


    enchifrener v. tr. 

    ÉTYM. 1611; fig., « d'amours enchifrené », proprt « pris comme dans un chanfrein », v. 1275; de 1. chanfrein.

    Vx. Le sujet désigne un mal : rhume, etc. Gêner la respiration de (qqn), embarrasser le nez de (qqn).

    DÉR. Enchifrènement.

    (GRobert)


    être enchifrené = Avoir le nez embarrassé par un rhume.

    https://www.larousse.fr/dictionnaires/francai...

     

    enchifrènement, masculin

    État de celui qui est enchifrené.

    • Elle a un enchifrènement qui l’incommode beaucoup.
    • À ses symptômes, se joignaient une douleur des reins vive et continuelle et un enchifrènement qui privait les malades de l’aspiration de l’air par les narines. — (Patrick Berche, Faut-il encore avoir peur de la grippe ?: Histoire des pandémies, 2012)

    https://fr.wiktionary.org/wiki/enchifrènement 


    Sachs-Villatte: être enchifrené = einen Stockschnupfen haben ; stark verschnupft sein 

    Auteur mars (236327) 22 Nov. 19, 10:23
    Commentaire

    Auch: zu Schnupfen führen (bei jdm)


    #1Auteurhannabi (554425)  22 Nov. 19, 11:32
    Commentaire

    S'emploie le plus souvent sous la forme "être enchifrené", et s'emploie encore malgré le côté un peu désuet.

    #2Auteurpatapon (677402) 22 Nov. 19, 12:31
    Commentaire

    -- edit --

    #3Auteurno me bré (700807)  22 Nov. 19, 13:07
     
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  
 
 
 
 
  transformé automatiquement en